dimanche 17 février 2013

Aventures anglaises (1)

Au départ, il y a eu ça

J'ai, durant plusieurs mois, été très sérieuse : un peu de grammaire tous les jours, les infos en anglais, ... Puis, petit à petit, rattrapée par le quotidien, ma rigueur a faibli. Voyant que je m'attelais de moins en moins à ma bonne résolution, j'ai failli tout arrêter. Je ne voyais pas les progrès, l'objectif me paraissait irréalisable. J'avais commencé Northanger abbey de Jane Austen en VO et si au début, j'étais à l'aise et prenais du plaisir, j'ai vite été engloutie par mes faiblesses, mon manque de vocabulaire. Choisir en 1er un classique (même déjà lu) n'a pas été très judicieux. J'ai plus déprimé qu'autre chose. J'ai tout laissé de côté pendant plusieurs mois.
Et puis, doucement l'envie est revenue. J'ai pris un peu de recul et j'ai enfin réalisé que des progrès j'en avais fait, même infimes. Je regarde des films en VO sous titré anglais avec plaisir maintenant (j'ai vu toute une saison de Gilmore girls de cette façon ... à aucun moment, j'ai regretté la traduction française), lorsque je tombe sur un texte quelconque en anglais (sur le net ou ailleurs), j'en comprends le sens facilement. J'ai appris du vocabulaire et la grammaire revient petit à petit. C'était dommage de tout laisser tomber. 
Il faut que j'accepte que ça ne vienne pas d'un coup, que ça prend du temps. 
Peut-être, avais-je tout simplement mis la barre trop haute en commençant par un roman classique? Et puis, mes "cours" de grammaire quotidiens étaient bien trop scolaires. 
Je continue à regarder des films en VO et j'ai commencé la lecture d'un recueil de nouvelles très courtes (Nouvelles anglaises et américaines d'aujourd'hui 1). Je m'en tiendrai là. Commençons petit! Je déprimerai moins. 
J'ai donc lu ma première nouvelle en anglais : First death of Her life d'Elizabeth Taylor. Et je viens fièrement vous en parler.


Cette très courte nouvelle, tout en retenue et délicatesse, m'a séduite. Une jeune femme est près du corps de sa mère qui vient de mourir. Elizabeth Taylor nous renvoie aux émotions pures que l'on peut ressentir à cet instant précis. La scène ne dure que quelques minutes. On ne parle pas de deuil, de manque. Tout ça viendra après. Lucy est dans le moment présent, elle observe le jardin, repense aux évènements récents, cherche ses émotions encore trop timides, trop fraîches. 
J'ai du me référer parfois au lexique pour comprendre certains mots. Mais dans l'ensemble, j'ai lu cette nouvelle avec plaisir et facilité. Vu qu'elle est très courte, je ne me suis pas perdue. 
Une belle expérience
Je possède un roman de Mrs Taylor (en français) dans ma bibliothèque : Mrs Palfrey Hôtel Claremont. Cette courte nouvelle m'a donnée envie de l'ouvrir bientôt. 

" Snowflakes turned idly, drifting down over the hospital gardens. It was four o'clock in the afertoon and already the day seemed over. So few sounds came from this muffled ans discoloured world. In the hospital itself there was a deep silence. "


(Ce billet en introduit d'autres. Je viendrai vous tenir au courant de mes lectures anglaises. Ici, j'ai fait une longue introduction, les prochains billets seront plus littéraires (du moins, j'espère!). 
Mon texte regroupe 9 nouvelles. Affaire à suivre!)

(Source image : paperblog.fr)

9 commentaires:

maggie a dit…

Je devrais prendre exemple sur toi ! J'en parle de temps en temps mais bon, comme je lis mieux en espagnol, forcément, je vais vers la facilité ! Mais je note cette nouvelle le jour où je voudrais m'y mettre sérieusement ! J'ai aussi un roman de cet auteur dans ma PAL que je ne connais aps encore.

La Lyre a dit…

Courage! C'est tellement chouette de pouvoir lire en VO comme tu le dis toi-même! Une chose que je conseille à mes étudiants pour le vocabulaire (c'est en grande partie comme ça j'ai appris l'anglais" toute seule"), c'est de jeter un coup d'oeil aux paroles des chansons qu'ils aiment, pour traduire les zones d'ombre. Ca rentre illico dans la tête!

Romanza a dit…

Maggie : C'est lequel??

La lyre : Je prends note! Merci!

Titine a dit…

Je suis dans la même situation que toi, je rêve de lire en vo ! J'ai pris des cours à la mairie de Paris, au CNED et là j'avançais bien. Mais depuis l'année dernière, je suis seule face à mes livres de vocabulaire et de grammaire. Malheureusement comme toi le quotidien a grignoté peu à peu ma détermination. Mais il faut que je m'y remette. Je pense aussi que commencer par un classique c'est top dur. J'ai lu des nouvelles d'Agatha Christie et je vais commencer "Oscar Wilde et le meurtre aux chandelles". Cela me semble plus abordable. Nous allons nous soutenir !

Mathieu Robbe a dit…
Ce commentaire a été supprimé par son auteur.
Romanza a dit…

Titine : Ah! Je me sens moins seule!!! Ouf!
Je voulais prendre des cours moi aussi, mais malheureusement c'est assez cher et j'ai d'autres activités à côté! Je ne peux pas tout faire!
Soutenons-nous! Il faut!

Emily a dit…

C'est une de mes résolutions aussi...
J'ai toujours admiré ceux qui lisaient en anglais et je rêve de pouvoir acheter des DVD non sous-titrés Français ;)
En tout cas j'admire ta détermination et ça m'encourage à m'y mettre aussi !

Virgule a dit…

C'est courageux et je ferais bien d'en faire autant ! Quand j'essaie de lire en anglais il y a une chose qui me gêne, c'est de ne pas savoir prononcer l'anglais correctement. On pourrait penser que pour lire ça n'a pas d'importance, mais pour moi si. Alors peut-être qu'un jour où j'aurai du courage, je m'orienterai vers les livres-audio en anglais, sans doute avec le support écrit pour commencer. Ca peut être une piste, en tous cas !

Lilly a dit…

J'ai commencé à lire en anglais avec Harry Potter. Malgré mon niveau très moyen, je n'avais pas rencontré de difficulté. La langue des classiques est beaucoup plus élaborée en général, tu t'en es rendue compte... Aujord'hui, j'ai honte. Je peux lire en VO, mais je suis trop flemmarde pour le faire régulièrement.
Je t'admire de te lancer comme ça. Je devrais le faire pour l'allemand, mais on baigne beaucoup moins dedans alors ça me terrifie.