mardi 22 août 2017

La gourmandise est un vilain défaut

Charlie and the chocolate factory
Roald Dahl

Puffin books, 2007.

Charlie Bucket loves chocolate. And Mr Willy Wonka, the most wondrous inventor in the world, is opening the gates of his amazing chocolate factory to five luck children. It's the prize of a lifetime! Gobstoppers, wriggle sweets and a river of melted chocolate delight await - Charlie needs just one Golden ticket and these delicious treats could all be his.

J'ai déjà lu quelques nouvelles en anglais, mais c'est la première fois que je lis intégralement un roman (certes de jeunesse, mais un roman quand même). Même si l'immersion n'a pas été totale, car cette lecture a exigé beaucoup d'attention, j'ai énormément aimé lire un texte en version originale.
Bien que Charlie and the chocolate factory soit assez facile d'accès, je reconnais avoir apprécié de déjà connaître l'histoire (grâce au film de Tim Burton). J'ai pu ainsi lire le roman sans dictionnaire, me laisser (par moment) aller et déguster certaines scènes particulièrement savoureuses. 
Je ne pourrai pas réellement vous parler de la plume de Roald Dahl car je ne me sens pas assez à l'aise en anglais pour parler d'un style, comprendre les jeux de mots ou les traits d'humour. Je peux juste affirmer que l'univers loufoque et décalé de cet auteur est un pur bonheur. J'ai aimé cette histoire farfelue, j'ai ri et j'ai été émue. Même si je reconnais avoir préféré Matilda, Charlie and the chocolate factory est une touchante histoire où la bonté et la générosité sont, avec justesse, récompensées. 
J'ai été surprise de trouver un Willy Wonka assez différent de celui de Tim Burton. Moins torturé, plus joyeux, il semble plus humain que ne le présente le réalisateur. Quant à Charlie, si le film lui donne un côté Cosette larmoyant, le roman de Roald Dahl nous le montre plutôt taquin, gourmand et touchant. 
Roald Dahl ne fait pas parti de ces auteurs découverts dans mes jeunes années, je ne l'ai découvert qu'adulte. Je ne peux que constater son talent de conteur, sa magie inépuisable, son univers toujours si étonnant et passionnant.
A mettre entre toutes les mains ... jeunes et moins jeunes.
" Charlie burst through the front door, shouting, "Mother! Mother! Mother!"Mrs Bucket was in the old grandparents' room, serving them their evening soup."Mother!" yelled Charlie, rushing in on them like a hurricane. "Look! I've got it! Look, Mother, look! The last Golden Ticket! It's mine! I found some money in the street and I bought two bars of chocolate and the second one had the Golden Ticket and there were crowds of people all around me wanting to see it and the shopkeeper rescued me and I ran all the way home and here I am! IT'S THE FIFTH GOLDEN TICKET, MOTHER, AND I'VE FOUND IT " 
Charlie and the chocolate factory, Roald Dahl, Puffin books, 2007, p67

(Source photos : Romanza2017)

2 commentaires:

unlivreunthe a dit…

Bravo pour cette lecture en anglais ! Comme toi j'ai découverte Roahl Dahl adulte et j'ai un joli souvenir de charlie et la chocolaterie !

Romanza a dit…

Merci. Je pense le travailler avec mes élèves ... en français!