lundi 28 mai 2007

Petite réflexion

Le violoncelle


... Mon instrument favori ...



Son son grave et doux, lourd et frais ... Une contradiction à lui tout seul. Mais à chaque note, un sentiment intacte : la nostalgie. Le violoncelle est souvent triste et mélancolique ... mais toujours beau.

Un instrument sensuel. Le violoncelliste fait corps avec son instrument. Chaque vibration se lit sur le visage de l'interprète. Comme un acte d'amour ... Il ne font plus qu'un ...

Le son sourd du violoncelle pénètre dans mon âme et me fait sortir les larmes des yeux ... Magnifique.

(Source de l'image : spectable.com)

1 commentaire:

Eliade a dit…

Bonsoir !
Le hasard m’ayant conduit sur ce rivage qui est le vôtre, je me permets ces quelques commentaires clairsemés …

Même si j’ai cessé de vouer au violoncelle un amour exclusif, je lui garde une tendresse particulière. Je n’ai pas, au fond, une bien grande connaissance du répertoire de cet instrument, me contentant de longues années durant, des suites de Bach, un sommet absolu d’intériorité, et du premier concerto de Chostakovitch, pour ses fulgurances et la splendeur de ses mouvements médians (moderato & cadenza).
Aimez-vous tout autant la viole de gambe ? Vous ne sauriez résister à la douce et profonde plainte des Voix Humaines de Marin Marais par Jordi Savall …