lundi 10 septembre 2007

On a tous un coeur ...

Je l'aimais
Anna Gavalda

J'ai lu, 2003

A-t-on le droit de tout quitter, femme et enfants, simplement parce que l'on se rend compte - un peu tard - que l'on s'est peut-être trompé? Adrien est parti. Chloé et leurs deux filles sont sous le choc. Le père d'Adrien apporte à la jeune femme son réconfort. À sa manière: plutôt que d'accabler son fils, il semble lui porter une certaine admiration. Son geste est égoïste, certes, mais courageux. Lui n'en a pas été capable. Tout au long d'une émouvante confidence, il raconte à sa belle-fille comment, jadis, en voulant lâchement préserver sa vie, il a tout gâché.

Une amie très proche m'a un jour offert les trois livres d'Anna Gavalda : Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part, Je l'aimais et Ensemble c'est tout. Jusqu'à aujourd'hui je n'avais pas eu l'occasion de les commencer. Tout le monde me parle d'Ensemble c'est tout. Etrangement, je recule sa lecture ... peur d'être déçue sûrement. Pour voir le style de l'auteure, en douceur, j'ai donc d'abord lu Je l'aimais et Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part.

J'ai bien aimé Je l'aimais. Pour moi c'est un roman de détente, agréable mais qui comporte aussi son côté psychologique et intelligent. Un roman qui relaxe tout en apprenant, en enrichissant. Ce qui m'a d'abord frappée, ce sont les dialogues. Ils sont très réels, très naturels. On entend la voix des personnages au creux de nos oreilles. Un style très simple, authentique et assez unique ... Les sentiments décrits sont ceux que l'on a tous un jour ou l'autre ressentis. Les personnages en sont encore plus proches. J'ai adoré le beau-père et sa relation avec sa belle-fille m'a beaucoup intéressée.Un thème difficile où il n'y a ni méchants, ni gentils, où les gens se blessent sans le vouloir, sans réelles responsabilités ...

Un livre à lire ...

«On biaise, on s'arrange, on a notre petite lâcheté dans les pattes comme un animal familier. On la caresse, on la dresse, on s'y attache. C'est la vie. Il y a les courageux et puis ceux qui s'accommodent. C'est tellement moins fatigant de s'accommoder...»

(Je l'aimais, J'ai lu)


(Source de l'image : forum.doctissimo.fr)

1 commentaire:

Charlie Bobine a dit…

Je suis bien tentée de le lire, quand ce sera fait, je t'en reparlerai. :)