dimanche 1 juin 2008

Vu au théâtre

Penthésilée
Heinrich von Kleist



De la Comédie française
Mise en scène par Jean Liermier

"Penthésilée, Reine des Amazones, viole l’inexorable règle de la fête des roses en tombant passionnément amoureuse de son adversaire, le héros grec Achille. Sur le champ de bataille opposant les Grecs aux Troyens, les deux fiers amants, irrésistiblement attirés l’un vers l’autre, s’affrontent dans une lutte perdue d’avance, chacun devant vaincre l’autre pour l’emmener dans son royaume et célébrer l’union. Tragique histoire d’un amour farouche empreint d’une incommensurable tendresse, d’un combat contre les pulsions de vie et de mort, d’un désir de possession charnelle maculée de sang, Penthésilée est relatée par Homère. Heinrich von Kleist se réapproprie le mythe à partir de 1806, s’inspirant probablement d’autres variantes tirées du célèbre Dictionnaire fondamental de mytho-logie de Benjamin Hederich."

Il se passe toujours quelque chose d'étrange dans mon esprit lorsque je quitte la Comédie française. Après avoir vécu avec les acteurs durant 3h , après avoir pleuré, rit, aimé, adoré, une question, toujours la même, inexorable, comment reprendre ma vie normale après ça? Je dois me lever de mon siège, sortir du théâtre, prendre le métro et chaque fois j'ai l'impression que c'est presque une trahison, un sacrilège de reprendre le cour de la vie comme si jamais rien ne s'était passé. Je me sens loin des gens que je croise, loin des pas que je fais, loin de tout.
Je suis allée voir Penthésilée seule. C 'est la sixième pièce que je vois de la Comédie française,
mais c'est la première fois que j'y vais seule. Les sensations sont différentes. Les deux situations sont superbes mais étrangement éloignées. Lorsque l'on voit un spectacle seule, on se parle à nous-même, on partage nos impressions avec notre esprit, notre petite voix intérieure. Je pense qu'il faut essayer de temps à autre de vivre certaines expériences seul.

Revenons à la pièce! Je ne connaissais pas du tout cette oeuvre de Kleist. J'y suis allée à l'aveuglette, avec une confiance absolue dans la Comédie française. J'en sors, comme chaque fois, ravie.
J'ai toujours aimé la mythologie alors une pièce qui parle d'amazones, de guerre de Troie et de tragédie est forcément faite pour moi. Le personnage de Penthésilée m'a totalement bouleversée. Sauvage et fragile. Profonde contradiction que cette femme luttant contre ses passions. Et quel jeu d'actrice! Léonie Simaga est tout simplement parfaite. Tellement habitée par son rôle qu'elle était en pleurs pendant le salut, émue aux larmes. Elle est sublimement belle, elle joue à la perfection, je suis à genou ... Il faut le voir pour le croire ...
Que dire aussi de MON acteur adoré, Eric Ruf? Toujours cette passion, cette flamme et cette voix majestueuse. Je n'ai rien à ajouter sur le fait que je l'admire.
Bref! Vous l'aurez compris une pièce sublime qui m'a faite découvrir l'histoire de Penthésilée, cette femme inoubliable, forte et si tragique (et oui forcément!).
Si vous n'êtes jamais allé à la Comédie française, je ne peux que vous invitez à y courir.

Léonie Simaga

(Sources : site de la Comédie française ; es.unifrance.org)

4 commentaires:

Roxane Von Allmen a dit…

Kleist est un auteur difficile mais fascinant. Par contre quand je vais à la Comédie Française si les acteurs sont souvent à la hauteur, la mise en scène m'ennuie presque à chaque fois!
Bon là n'ayant pas vu la pièce je me range derrière votre avis.

Romanza a dit…

Roxane : J'avoue ne pas être assez experte pour juger la mise en scène. J'ai fait des études de Lettres, du coup je suis plus particulièrement attentive au texte. Et quant à ma personnalité propre, je suis plus sensible à l'interprétation et à l'émotion qu'à la mise en scène. Pas que ça ne m'intéresse pas, mais je n'ai pas les outils nécessaires pour juger. J'aime les pièces selon si elles me touchent ou pas ... tout simplement.

Stendhal disait que lorsque l'on possède trop de techniques dans une matière, on en oublie l'émotion. Mais qu'au contraire, si on n'y connait rien, on n'arrive pas à mettre des mots, une explication sur nos sentiments. C'est pour cela qu'il jugeait nécessaire de trouver le juste milieu entre technique et émotion. Je trouve cela assez vrai. Même si c'est vrai que ce doit être le pied d'être expert dans certaines choses ;)
Mon ignorance de la technique théâtrale me permet de recevoir la pièce comme elle est, avec émotion. Mais ma connaissance de la littérature, de la rhétorique française (très humblement, bien sûr) me permet de juger et de mesurer l'interprétation et le texte. Je pense que c'est pour cela que j'aime tant la Comédie française ;)Je me fais autant piéger par l'émotion pure que par la prouesse.

En tout cas, merci Roxane de ton commentaire. Qu'est ce qui te géne dans la mise en scène de la Comédie? (histoire d'amoindrir mon ignorance totale!!)

Elsa a dit…

Penthésilée de Kleist est une de mes pièces préférées. Malheureusement la Comédie Française n'a pas utilisé la traduction de Julien Gracq qui est remarquable. J'ai trouvé la mise en scène sans imagination aucune - fond sombre et minimaliste comme on en a vu des centaines. Par opposition, les Ateliers Berthier ont joué l'hiver dernier "La petite Catherine de Heilbronn", une autre héroïne de Kleist très différente de Penthésilée mais tout aussi remarquable, dans une mise en scène très inventive et avec des comédiens tous excellents (s'il devait y avoir une reprise, je vous recommande de ne pas la rater).
En réponse à romanza: Je ne crois pas aux experts, mais il est évident que si l'on va souvent au théâtre on finit par avoir des points de comparaison et donc par se forger un jugement qui est forcément subjectif.

Romanza a dit…

Elsa : J'ai découvert Kleist avec cette pièce et je dois avouer que ses mots sont magnifiques.

Merci Elsa pour ton commentaire! Je m'en vais faire un tour chez toi!