dimanche 22 juin 2008

Ancienne lecture : Hante-moi!


Les Hauts de Hurle-vent
Emily Brontë




Livre de Poche, 1995.

Les Hauts de Hurle-vent sont des terres balayées par les vents du nord. Une famille y vivait, heureuse, quand un jeune bohémien attira le malheur. Mr. Earnshaw avait adopté et aimé Heathcliff. Mais ses enfants l'ont méprisé. Cachant son amour pour Catherine, la fille de son bienfaiteur, Heathcliff prépare une vengeance diabolique. Il s'approprie la fortune de la famille et réduit les héritiers en esclavage. La malédiction pèsera sur toute la descendance jusqu'au jour où la fille de Catherine aimera à son tour un être misérable et fruste.Ce roman anglais, le plus célèbre du XIXème à nos jours, a été écrit par une jeune fille qui vivait avec ses soeurs au milieu des landes de bruyère. Elle ne connut jamais cette passion violente ni cette haine destructrice. Elle imagina tout, même le fantôme de la femme aimée revenant tourmenter l'orgeuilleux qui l'a tuée.
....

Lorsque nous ouvrons ce livre, c'est un vent violent et puissant de la Lande que nous sentons. Jamais je n'ai lu une histoire si ... différente, si ... imaginative!!!
C'est cruel et beau, terrifiant et splendide...Le visage d'Heathcliff nous hante, ses paroles et ses gestes nous terrifient. On a envie de crier "Arrête!!", on a envie de courir éperdu dans la Lande... A la fin de la lecture, un mot, une question, un désespoir ... "Pourquoi?". Pourquoi a t-il fallu que tout se passe ainsi? Pourquoi ces personnages bornés n'ont-ils pas pardonné? Pourquoi la haine remporte t-elle sur l'amour? Pourquoi .... ???
...
" Puisse-t-elle se réveiller dans les tourments! cria-t-il avec une véhémence terrible, frappant du pied et gémissant, en proie à une crise soudaine d'insurmontable passion. Elle aura donc menti jusqu'au bout! Où est-elle? Pas là ... pas au ciel... pas anéantie... où?Oh! Tu disais que tu n'avais pas souci de mes souffrances. Et moi, je fais une prière...je la répète jusqu'à ce que ma langue s'engourdisse: Catherine Earnshaw, puisses-tu ne pas trouver le repos tant que je vivrai! Tu dis que je t'ai tuée, hante-moi, alors! Les victimes hantent leurs meurtriers, je crois. Je sais que les fantômes ont erré sur la terre. Sois toujours avec moi... Prends n'importe quelle forme... rends moi fou! Mais ne me laisse pas dans cet abîme où je ne puis te trouver. Oh! Dieu! C'est indicible!je ne peux pas vivre sans ma vie! je ne peux pas vivre sans mon âme!"
(Les hauts de Hurelevent, Livre de poche, 1995)





(Source image : carnets-plume.blogspot.com)

9 commentaires:

Suzanne a dit…

Ah là, là ma Romanza, ton avis m'a donné le gôut de lire à nouveau cette merveilleuse histoire. Je note donc pour un peu plus tard et reviendrai t'en jaser.
Bisous

Romanza a dit…

Hey ma Suzanne!
C'est vrai que ce roman est un bijou! Il faudrait que je le relise moi aussi!

Florinette a dit…

Il faudrait que je le relise pour voir si mes émotions, mes sentiments resteraient intacts !!

Lou a dit…

Lu dans l'édition de ma grand-mère, un vieux bouquin relié en cuir avec des illustrations... j'en garde un très bon souvenir même si j'ai ensuite préféré "Jane Eyre" de sa soeur. Je les relirai aussi sans aucun doute (en plus ma lecture remonte elle aussi, cette fois-ci au collège, soit il y a déjà 10 ans !).

Romanza a dit…

Florinette : Lorsque l'on lit un livre une deuxième fois, on découvre souvent des choses que l'on avait pas vu à la première ... Peut-être que l'émotion est différente, mais je ne pense pas qu'elle soit moins forte.

Lou : J'ai moi aussi préféré "Jane Eyre" qui reste un coup de coeur à vie!

Aelys a dit…

Tu m'as donné envie de le relire !

La liseuse a dit…

Ahhhhh un incontournable ! que dis-je un chef-d'oeuvre !!!

Depuis j'ai découvert la chanson de Kate Bush "Wuthering height" vraiment magnifique !

Romanza a dit…

Aelys : C'est vrai qu'il faudrait aussi que je le relise.

La liseuse : La chanson dont tu parles est particulièrement belle!

Princesse Victoria a dit…

J'ai toujours rencontré des gens qui préférais Jane Eyre, je n'ai jamais réellement bien compris pourquoi. Les Hauts de Hurlevent est pour moi le meilleur des soeurs Brontë.. On se sent transporté dans un monde à part, une lande déserte balayée par les vents où se dresse seul Hurlevent, maudit et agitée de passions...
Enfin ta critique m'a redonné envie de le re-lire merci !