dimanche 30 juin 2013

" Si elle pouvait faire le bien d'autrui tout en roucoulant, cela serait fort agréable. "

Miss Mackenzie
Anthony Trollope

Lecture commune avec Lou, Lilly, Virgule et Cléanthe 

Le livre de poche, 2010.


Nous sommes dans l'Angleterre victorienne. Margaret Mackenzie, vieille fille de 35 ans, reçoit tout à coup un bel héritage. Bientôt les prétendants se pressent... Désemparée, elle hésite entre son cousin John Ball, veuf et père d'une nombreuse famille ; Samuel Rubb, l'associé de son frère, quelque peu filou ; et le révérend Maguire, qui aurait été si beau sans son œil défectueux. La situation se complique lorsque l'héritage est remis en cause... Il va falloir à Miss Mackenzie beaucoup de sang-froid pour sonder son cœur et éviter les pièges qu'on lui tend.

Un petit bijou ... 
Je n'ai pu commencer ce roman que mercredi soir et en tout honnêteté, je n'étais vraiment pas sûre de le finir aujourd'hui (pour le mois anglais et pour une LC prévue depuis un moment). Mais j'ai été totalement happée par la plume de Trollope et les aventures de Margaret. Un régal! 
J'ai dégusté et lu avidement chaque page de ce roman que j'ai trouvé palpitant, vibrant, passionnant. L'histoire du mariage et des prétendants de Margaret Mackenzie m'a autant envoûtée que les aventures des héroïnes austeniennes. Et oui, pas moins. J'étais tremblante à la lecture de certaines scènes (promis, je ne dévoile rien ... mais c'est dur!), en immersion complète. Cette lecture fut toute en émotion. Elle m'a faite ressentir toutes les sensations que j'aime tant à la lecture d'un roman, tous ses sentiments qui me sont si chers et qui font que j'aime tant la littérature : le souffle court, l'impossibilité physique de fermer le livre, l'impression d'être à mille lieues de l'endroit où je suis, de voir, d'entendre, de toucher les personnages de l'histoire, de voyager en restant immobile, de croire que je vis cent vies en une seule. 
Je vais essayer de mettre de côté toutes ces émotions très personnelles et de vous parler de la plume d'Anthony Trollope. Moi qui suis principalement une lectrice de "classiques", je suis heureuse de constater qu'il me reste encore plein de grands écrivains (oubliés?) à découvrir. Anthony Trollope à une écriture d'un humour fou. J'ai énormément ri. Ces appels aux lecteurs sont croustillants, bien placés et délicieux. Son autodérision et ses parenthèses m'ont rappelé un peu Dickens. Il sait aussi faire preuve d'une délicatesse incroyable. Les scènes tendres et intimes entre Margaret et Mr Ball sont émouvantes et m'ont serré le coeur. Il nous offre également une brochette de personnages sublimes. On croise des pédants, des loufoques, des sans cœurs, des êtres généreux et humains, d'autres aigris et détestables. Une oeuvre riche, fouillée et terriblement vivante.
Un bijou de la littérature. Une oeuvre que je classe dans mes coups de cœur à vie. Un roman que j'ai vécu, qui m'a autant faite rire que pleurer. En l'ouvrant, je ne m'attendais vraiment pas à pareille merveille. A lire d'urgence! 
Je rêverai de le voir adapté par la BBC ... 

" Mr Rubb était bel homme; Mr Maguire était affligé d'un affreux strabisme. elle aimait la façon de parler de Mr Rubb, alors qu'elle n'était pas du tout sûre d'apprécier les discours de Mr Maguire. Mais Mr Maguire était, de par sa profession, un gentleman. De même que le jeune homme sérieux qui souhaite s'élever dans le monde évite le jeu de quilles et va de préférence prendre le thé chez sa tante - alors que les quilles ravissent bien plus son cœur -, de même Miss Mackenzie décida qu'il était de son devoir de choisir Messieurs Stumfold et Maguire pour amis et de n'avoir avec Mr Rubb que des relations d’affaires  Elle se privait de quilles et de bière et supportait le thé chez une vieille tante parce qu'elle préférait les convenances aux plaisirs de la vie. "
(Miss Mackenzie, A. Trollope, Livre de poche, 2010, p 83/84)


(Source image : Ivan Kramskoi sur aesteticum.com)


11 commentaires:

cleanthe a dit…

C'est une très belle découverte pour moi aussi: l'humour, la satire, le beau personnage de femme, tout cela contribue au charme de ce roman. Je l'ai dévoré moi aussi. Et je crois que c'est la meilleure condition pour le lire: l'intrigue ténue de Trollope qui ne tient que par l'humour de ses remarques et la belle franchise de son personnage principal demande une lecture rapide. Je ne serais pas étonné que ce soit l'idée qu'ait eu justement l'écrivain, très sûr de son art, en le composant. Je ne sais pas si c'est une constante de son œuvre. As-tu lu d'autres de ses romans?

Romanza a dit…

Cléanthe : Non! "Miss Mackenzie" est le premier. Mais il donne envie d'en lire d'autres!

Je partage ton idée sur la lecture rapide. Le fait d'être plongée dedans durant 3 jours sans en lever les yeux m'a aidé à m'y plonger ... Mais n'est-ce pas vrai pour toutes nos lectures? Le temps que l'on y consacre ne joue t-il pas en leur faveur (ou leur défaveur si nous n'avons que peu de temps à leur consacrer)?
Je ne sais pas si c'était l'intention de Mr Trollope, mais il a réussi à me captiver ... sans effort!

Eliza a dit…

"Un petit bijou" : tu as tout à fait raison. Pour avoir lu quelques autres Trollope, je crois que celui-ci concentre vraiment tout le génie de l'auteur !

Titine a dit…

Comme ton billet me fait plaisir ! J'avais adoré ce roman et Anthony Trollope est devenu un de mes chouchous. Je te conseille "Quelle époque !" que j'ai également adoré. Margaret est un bien beau personnage, bien trempée et indépendante elle nous change des héroïnes victoriennes habituelles.

Cleanthe a dit…

Cela dépend des œuvres. Il y a des romans que j'aime picorer, page après page, dont je ralentis la lecture. Et des romans, tel celui-ci de Trollope, qui gagnent à être lus d'une traite - ou presque.

maggie a dit…

J'avais beaucoup aimé la satire et l'humour et je comte bien en lire d'autres du même auteur !

Virgule a dit…

C'est incroyable ! Je n'ai pas l'impression d'avoir lu le même livre. En tous cas on est d'accord sur une chose : ça se lit très vite !

Lou a dit…

La honte !! je suis loin de l'avoir fini ! J'ai eu une semaine chargée au boulot et le soir je comptais l'avancer mais je me suis contentée de m'écrouler sur mon roman après quelques pages car j'étais trop fatiguée... du coup je suis très très loin de l'avoir terminé !
En tout cas ton billet me donne très envie de poursuivre et la tendresse des scènes avec Mr Ball me laisse entretenir un petit espoir...

Lilly a dit…

Effectivement, tu as aimé ! J'ai beaucoup moins vibré que toi, d'ailleurs je suis presque jalouse ;)

pagesaprespages a dit…

Et bien là tu m'as totalement convaincue ! Ton avis m'intrigue fortement et je rajoute ce livre dans le haut de ma liste de livres à lire cet été :-)

unlivreunthe a dit…

Quel plaisir de relire ton billet après avoir lu ce roman magnifique. Je partage totalement ton avis même si j'aurais aimé pouvoir être davantage happé (c'est sûrement du au fait que j'ai mis trois semaines à le lire, ça n'aide pas).
Merci pour cette belle découverte