samedi 9 octobre 2010

" Est-ce qu'on était des bêtes pour être si entassés qu'on ne pouvait changer de chemise sans montrer son derrière aux voisins! "

Germinal
Emile Zola
Défi J'aime les classiques (septembre)

Livre de poche, 1970.
Fils de Gervaise Macquart ( L'assommoir), le jeune Etienne arrive dans le Nord de la France à la recherche d'un nouvel emploi. Il se fait embaucher aux mines de Montsou et connaît des conditions de travail effroyable. Il fait la connaissance d'une famille de mineurs, les Maheu et tombe amoureux de la jeune Catherine. Il est révolté par l'injustice qu'il découvre et par les conditions de vie des mineurs. Il propage assez rapidemment des idées révolutionnaires.
(Wikipedia.org)

J'ai mis du temps à le terminer, mais c'est bon, ça y est!
Germinal est mon 8ème Rougon-Macquart après La curée, L'assommoir, Nana, Au bonheur des dames, La terre, Le rêve et La bête humaine et j'ai adoré. Ce roman a un souffle, une force incroyable. Je suis heureuse d'avoir enfin lu Germinal, ce monument de la Littérature.
Etienne est extrêmement attachant (même assez séduisant!) tout comme l'était sa mère, la merveilleuse et touchante Gervaise. Il m'a vraiment fait penser à elle. J'ai aimé ses désirs de justice, de respect, d'amour et de bonheur. J'ai aimé l'amour pudique et discret qu'il porte à Catherine, cette frêle jeune femme pas toujours cohérente, mais bouleversante.
Germinal se lit tout seul. Chaque chapitre est passionnant. Ma préférence va à l'avant et l'après grève : l'arrivée d'Etienne, sa rencontre avec Catherine, sa première descente dans les mines (génial!), son installation chez les Maheu, les discussions pour préparer la grève et puis, dans les dernières pages, la fusillade et la catastrophe finale. Dans ce dernier moment, j'étais suspendue aux pages. C'était moi qui avait les pieds dans l'eau et qui serrait Etienne. Une scène d'une grande beauté mais également terriblement angoissante.
Germinal est un roman assez déprimant. C'est du Zola! Mais c'est un beau roman. Je crois qu'Etienne (avec Jean de La terre) est mon personnage des Rougon-Macquart favori.
Une grande épopée ouvrière et humaine qui nous montre malheureusement que le peuple n'a pas toujours le dernier mot, une histoire bouleversante, des peronnages attachants qui me suivront longtemps. Un magnifique roman à lire!
...
" Dans la plaine rase, sous la nuit sans étoiles, d'une obscurité et d'une épaisseur d'encre, un homme suivait seul la grande route de Marchiennes à Montsou, dix kilomètres de pavé coupant tout droit, à travers les champs de betteraves. Devant lui, il ne voyait même pas le sol noir, et il n'avait la sensation de l'immense horizon plat que par les souffles du vent de mars, des rafales larges comme sur une mer, glacées d'avoir balayé des lieues de marais et de terres nues. Aucune ombre d'arbre ne tachait le ciel, le pavé se déroulait avec la rectitude d'une jetée, au milieu de l'embrun aveuglant des ténèbres. "
(Germinal, Zola, Livre de poche, 1970, page 7)

(Source image : lookfordiagnosis.com)

7 commentaires:

L'or des chambres a dit…

Bon RAT Romanza, bonne lecture... A bientôt !!!!

L'or des chambres a dit…

Je viens te faire un petit coucou rapide et bonne continuation... J'espère que tu avance bien
Bisous

L'or des chambres a dit…

Encore une fois je viens agiter mes pompoms et te souhaiter encore une fois une bonne continuation... Pour moi ça avance bien et je passe une super bonne journée !!!!!

Matilda a dit…

Héhé j'ai la même édition à la maison et elle appartenait à ma mana ! Je suis jalouse aussi parce qu'elle appelé mon petit-frère Etienne à cause de ce roman :) bref moi aussi j'aurais bien aimé que mon prénom soit tiré d'un roman aussi magistral (qu'il faut que je lise encore).

Sinon ça fait du bien de revoir tes billets :) (ouioui groupie jusqu'au bout)

Matilda a dit…

* mana = maman (oui c'est pas évident à deviner)

Romanza a dit…

L'or des chambres : Merci pour tout ce beau soutien.

Matilda : C'est vrai qu'avoir un prénom de héros littéraire, ça pète!!!
Merci pour ton gentil compliment!

Rêve blanc. a dit…

Un blogue très beau. Félicitations. J'ai lu ce livre il y a quelques mois.. et j'ai été très impressionnée de cette histoire.