dimanche 15 février 2009

A y chercher une tulipe noire, vous ferez vite d'y trouver votre coeur

La tulipe noire
Alexandre Dumas

Collection motifs, 2006.



En 1672, Guillaume d'Orange prend le pouvoir en Hollande, profitant du massacre par le peuple des frères Jean et Corneille de Witt, accusés de tractations secrètes avec la France. Accusé à tort de trahison et condamné, le jeune Cornélius van Baerle (filleul de Corneille de Witt), continue de se livrer à sa passion des tulipes en essayant de créer une tulipe noire, dont la découverte sera récompensée par un prix de la société horticole de Harlem. Cet épisode tragique de la vie politique hollandaise sert de base à l'aventure de Cornélius, qui, depuis sa prison, va connaître deux histoires d'amour : l'une avec sa tulipe noire, supplantée petit à petit par celle avec Rosa, la fille de son geôlier. Extrêmement célèbre, ce remarquable ouvrage écrit en 1850 est considéré comme un récit à part dans l'œuvre de Dumas.
...
J'ai passé de biens merveilleux moments auprés de Cornélius et Rosa. Mon cher Dumas m'a, une fois de plus, épatée. Une plume vive, un style à la fois palpitant, entraînant mais romantique, doux et beau, une histoire terrible et magnifique ... Bref! Dumas, dans toute sa splendeur.
Comme dans presque tous ses romans, le premier chapitre fut un peu ardu (un tout petit peu ... promis!) car Dumas nous dresse le contexte historique, la politique, et tout et tout. Surtout que là, il s'agit d'une histoire hollandaise et autant dire que je ne suis pas experte dans ce domaine. Mais la série des noms compliqués et autres trucs pointus ne dure qu'un dizaine de pages. Après, l'histoire commence, l'intrigue est lancée et là, c'est une ligne droite palpitante jusqu'au mot "fin".
C'est une très très belle histoire que celle-là. Malgré les premières pages très violentes, la suite est tout simplement magnifique. On y voit un homme et une femme progressivement tomber amoureux l'un de l'autre dans un milieu loin d'être gai, une prison. L'amour naît en parallèle de la très attendue tulipe noire. Des scènes vraiment sublimes, pleines de poésie. D'un côté, ces petits bijous de moments romantiques et de l'autre, des instants rocambolesques qui nous tiennent en haleine comme jamais.
Les chapitres s'enchaînent vite, sont courts et pleins de rebondissements. On ne s'ennuie jamais!
Un petit roman à lire ... comme tous les Dumas (en tout cas, c'est ce que je compte faire!!)

J'ai reçu ce livre l'an dernier de la part d'Emmyne lors du merveilleux swap Cape et épée.

" - Ah! chère, chère bien-aimée, s'écria Cornélius, regardez mes mains comme elles tremblent, regardez mon front comme il est pâle, écoutez, écoutez mon coeur comme il bat; eh bien! ce n'est point parce que ma tulipe noire me sourit et m'appelle; non, c'est parce que vous me souriez, vous, c'est parce que vous penchez votre front vers moi; c'est parce que - je ne sais si cela est vrai - , c'est parce que qu'il me semble que, tout en les fuyant , vos mains aspirent aux miennes, et je sens la chaleur de vos belles joues derrière le froid grillage. Rosa, mon amour, rompez le caïeu de la tulipe noire, détruisez l'espoir de cette fleur, éteignez la douce lumière de ce rêve chaste et charmant que je m'étais habitué à faire chaque jour; soit! plus de fleurs aux riches habits, aux grâces élégantes, aux caprices divins, ôtez-moi tout cela, mais ne m'ôtez point votre voix, votre geste, le bruit de vos pas dans l'escalier lourd, ne m'ôtez pas le feu de vos yeux dans le corridor sombre, la certitude de votre amour qui caressait perpétuellement mon coeur; aimez-moi, Rosa, car je sens bien que je n'aime que vous. "


(La tulipe noire, motifs, 2006, p240-241)



(Source image : dumaspere.com. Couverture de l'édition Nelson)

8 commentaires:

Karine :) a dit…

Je n'avais jamais entendu parler de ce livre de Dumas... faut croire que ça manquait à ma culture! Si c'est aussi bien que tu le dis... pourquoi pas!

Malice a dit…

Tentant ce livre de Dumas ! Puis la couverture magnifique ;-) Mais je suis une inconditionnelle de la collection Motif du Serpent à plume donc !

fashion a dit…

Très tentant, effectivement!

Praline a dit…

Très bon souvenir pour moi !

Lou a dit…

Après "Pauline" lu et dévoré en mars l'an dernier, je serais ravie de poursuivre avec ce titre !

Caro[line] a dit…

En effet, ce roman est tentant ! Mais je vais commencer par les plus classiques de Dumas comme "Les Trois Mousquetaires". :-)

Heri a dit…

J'adore Dumas et tu me donnes envie de me plonger encore une fois dans son univers en compagnie de ce livre ! Tu me tentes c'est pas gentil :D

;)

Romanza a dit…

Karine : Pourquoi pas effectivement !!!

Malice : Hey ... fonce!

Fashion : Découvre-le vite!

Praline : Contente de l'apprendre ma belle!

Lou : Bien que différent de "Pauline", "La tulipe noire" est superbe aussi. De toute façon, il faut lire Dumas ...

Caro[line] : Ce n'est pas une mauvaise idée. Je pense que c'est mieux!
Aaah! "Les trois mousquetaires" ... Athos ... D'Artagnan ... *soupir* ... Que de beaux souvenirs!

Heri : Mille excuses ... ;)