mardi 25 novembre 2008

Petit objectif personnel pour l'année 2009 ...


Depuis le temps que je désire les lire ces 7 romans de La recherche du temps perdu de Marcel Proust ... mais ils m'effraient autant qu'ils m'attirent et j'en repoussais volontairement le moment. Et puis, hier ... sans explication ... j'ai eu une envie folle de me plonger dans le monde de Swann, d'Odette et de Guermantes. Je me suis dit que plutôt que de réciter toujours les mêmes banales bonnes intentions de début d'année (enfin ... je crois n'avoir jamais promis quoique ce soit au jour de l'an!! Je me connais trop pour ça!), et bien, j'allais tenter un petit objectif dans le domaine que j'aime le plus au monde : La lecture. Pour moi, que du bonheur de ce côté là. Aucune torture, aucune contrainte. C'est pas beau ça?
Entre Marcel et moi, c'est un peu 'je t'aime! Moi non plus!". J'ai fait sa connaissance en fac' de Lettres, en première année de Licence exactement. Nous devions lire, pour le cours de littérature, la seconde partie Du côté de chez Swann (Tome 1) nommée Un amour de Swann. Le livre était court et j'ai toujours adoré les lectures imposées (oui, je sais, je suis un peu sadique!), tout commencait bien. Mais voilà! Je suis totalement passée à côté de l'oeuvre. Je me suis ennuyée, mes yeux suivaient les lignes mais pensaient à autre chose. Bref! Le flop littéraire total! J'ai mis Proust dans le tiroir "auteur difficile" et ciao bello!
Mais notre histoire, à Marcel et à moi, ne s'arrête pas là ... (et oui! ce serait trop simple!). Voilà qu'arrivent la dernière année de licence, presque 3 ans de culture littéraire supplémentaire, deux années de plus et une prof géniale. Elle nous enseignait la grammaire et la stylistique et c'était une femme pleine de passion qui nous donnait qu'une seule envie : se précipiter dans une librairie à chaque fin de cours. Et cette charmante dame nous demanda d'étudier Monsieur Proust. Arrghh! Horreur! Rage et désespoir!
Une magnifique amie à moi et moi-même (bien sûr!) devions étudier (stylistiquement) un passage d'Un amour de Swann. Et là ... ce fut la révélation! Nous avons pris un pied magistral à décortiquer ses phrases, à analyser, à fouiller et enfin ... à comprendre (à notre humble niveau) le géniallissime talent de Monsieur Proust. Notre oral fut un plaisir de chaque instant, les débats avec la prof également et au final, mon amie et moi avions juré de lire un jour A la recherche du temps perdu dans son intégralité et de se réconcilier définitivement avec Proust ...

Voilà l'histoire! Depuis cette dernière année de Licence, je me suis offerte le premier tome et je le regarde, le touche souvent avec envie ... et appréhension, je dois l'avouer. Car je sais que Proust n'est pas une lecture aisée. Je sais qu'il me demandera toute mon attention, mon cerveau entier en pleine action et les neurones en fusion. Je sais aussi que je ne pourrai pas le lire entre deux bus ou à moitié plongée dans le sommeil ... Mais tant pis, j'ai envie de me plonger dans son monde, dans son ironie, dans sa poésie aussi. J'ai envie qu'il me prenne la tête et qu'il me fasse sortir de la vapeur des oreilles. J'ai envie de retrouver cette passion et cette transe que j'ai ressenties en étudiant ses phrases et ses pensées il y a quelques années.

Tout est dit!

Donc pour cette année, je m'offre le luxe de lire les 7 tomes de La recherche du temps perdu :
- Du côté de chez Swann (Lu!)
Je vous invite à lire les sublimes avis de Cécile, ancien membre de la blogosphère, ici et , qui ne sont pas étrangers à ma volonté de me replonger dans Proust ...
Mon avis final sur A la recherche du temps perdu

15 commentaires:

Isil a dit…

J'ai eu Un amour de Swan à lire au lycée et je me suis ennuyée. Je commence à me dire aussi que je devrais tenter à nouveau mais je recule encore devant l'obstacle.

Ys a dit…

Je n'ai pas lu les 7 tomes de "La recherche..." mais j'ai bien lu 5 ou 6 fois "Un amour de Swann". C'était au temps, il y a longtemps, où je préparais l'agrégation de lettres modernes (que j'ai ratée deux fois, dieu soit loué, sinon je serais prof à l'heure qu'il est !) et ce livre magnifique était au programme de littérature comparée sur le thème "L'écriture de la jalousie" avec également "La sonate à Kreutzer" de Tolstoï, et "Senilita" de Italo Svevo. Que de beaux souvenirs de lecture.

Romanza a dit…

Isil : Je te comprends, crois-moi! Mais depuis que je l'ai réétudié en dernière année de fac', j'ai vraiment découvert un univers fascinant, riche que j'ai hâte de retrouver!
Après, je ne cache pas que j'appréhende un tout petit peu ...

Ys : Belle anecdote jolie dame! Je ne peux que te comprendre, moi qui ai aussi travaillé "Un amour de Swann" ...

La liseuse a dit…

J'ignorais qu'il comptait 7 tomes. Un joli défi pour 2009. Bon challenge alors !

keisha a dit…

La recherche en un an ? Total respect ! C'est faisable et je vais te suivre au long de ces douze mois. Peut être t'accompagnerai-je pour les 3 derniers volumes qui me restent à lire depuis la fin de Sodome et Gomorrhe (avant blog). Merci pour les liens chez Cécile.
Bon, maintenant, un aveu : je n'ai pas fait d'études littéraires et n'ai jamais été obligée de lire Proust ; c'est donc sans contrainte que j' ai déjà lu la recherche deux fois et presque une troisième fois. Chaque fois il me faut plusieurs années!

Allie a dit…

Il y a des livres comme ça qui nous tentent depuis longtemps et qu'on repousse, repousse... Bonne chance dans ta lecture! :)

Heri a dit…

Très belle objectif Romanza :) J'espère vraiment que tu y parviendras !

Romanza a dit…

La liseuse : Merci!

Keisha : Je suis contente de découvrir une lectrice de Proust!

Allie : Merci!

Heri : Moi aussi!

Karine :) a dit…

Tout un défi.... je pense que j'en suis à la page 60 (ou quelque chose comme ça... depuis 15 ans!) Bel objectif, en tout cas!!

Romanza a dit…

Karine : J'espère ne pas bloquer à la page 60 ... O_o

Cléanthe a dit…

Un défi personnel, l'idée me plait. D'autant qu'avec "La Recherche" tu choisis une oeuvre qui devrait te faire passer une année admirable. Je suivrai tes chroniques. Moi, c'est un défi Rougon-Macquart que je me lance en ce moment. Et tout doucement cela avance...

Romanza a dit…

Cléanthe : Ah! Les Rougon-Macquart, j'adore! Je compte bien tous les lire un jour moi aussi.
Merci pour ton petit mot!

Caro[line] a dit…

Voilà un très beau défi personnel ! Pour ma part, je ne me fixe pas de lire les 7 volumes de la Recherche, mais au moins "Un amour de Swann". Ensuite, on verra !

kali a dit…

Comme Caro-crochets, je lis "un amour de Swann" et après on verra :-) C'est le genre de livre dont on ne peut pas grappiller quelques pages par-ci par-là quand on a 2 minutes, donc c'est difficile de se poser pour "lire vaiment".
C'est chouette de savoir comment t'est venue l'idée de ce défi personnel, c'est une belle histoire.

Sainr-Fromond a dit…

Il m'a fallu attendre à peu près mes trente-cinq ans pour trouver le courage de m'y lancer et puis là, patatras ! Impossible de le lâcher... A part quelques passages un tantinet glauques sur le Baron de Charlus (je ne veux pas déflorer plus), toute cette œuvre est comme du sucre. Les phrases longues et complexes, difficiles d'accès d'un premier abord, deviennent peu à peu une musique dont on a du mal à se passer.
Et puis arrive la fin, Le temps retrouvé, un bonheur inestimable. Mais peut-être ne faut-il pas être trop jeune pour lire cela...
Je vous souhaite beaucoup de plaisir.