mercredi 26 novembre 2008

De l'intérêt des soirées glaciales d'automne ...

Dracula suivi de L'invité de Dracula
Bram Stoker
(Découvertes gothiques 2008)

Pocket, 2002.


Comment Vlad III, prince de Valachie, dont le goût immodéré pour le supplice du pal lui avait valu le sobriquet de "Tepes" (l'empaleur), est-il devenu, sous la plume de Bram Stoker, le comte Dracula?
Comment un seigneur de la guerre mort au combat, en 1476, contre les Turcs est-il devenu un "non-vivant", se nourrissant du sang de ses victimes? Comment, enfin, le folklore du vampire s'est-il nourri des chroniques historiques? Mystérieuse alchimie qui fit l'universel succès du romans de Stoker. Par lui, la légende, reprise à la scène et, surtout, à l'écran, est devenue mythe et a donné naissance à la saga du Prince des Ténébres.

Je ne m'attendais pas une seconde à trouver dans ce roman ce que j'y ai découvert. C'est un récit à la richesse extraordinaire qui m'a scotchée sur place.
J'avais attendu sciemment l'arrivée de l'automne, de ses nuits prolongées, de sa pluie, de son froid mordant et de son vent violent, pour me plonger dans le roman de Bram Stoker. Je suis totalement rentrée dans cette histoire au point d'avoir eu la sensation de me retrouver face à Dracula en personne durant toute sa lecture.
Vous vous doutez bien que ce qui est remarquable tout d'abord c'est l'ambiance : château hanté et angoissant, tempête de neige dans une forêt lugubre et froide. Un véritable florilège d'atmosphères gothiques des plus croustillantes. De plus, ce livre fait VRAIMENT peur. Je m'attendais à quelque chose d'aussi gentillet que Frankenstein ou L'étrange cas du Dr Jekyll et Mr Hyde, et bien, loin de là. C'est un roman d'horreur à l'état pur. Une véritable galerie de choses pas jolies-jolies où se croisent le supplice du pal, des têtes tranchées, des femmes assoiffées de sang et j'en passe. La scène qui, pour moi, est la plus terrifiante est celle du journal de bord du Déméter (bbbrrr!!). A découvrir d'urgence.

Hormis cette ambiance fascinante et vraiment grandiose, ce qui m'a beaucoup plue également c'est la structure même du roman. Il est constitué de lettres, de journaux intimes ou de bord. Les personnages n'en deviennent que plus proches. Rien ne nous est caché puisque le texte est écrit de la main même des personnages. Ils nous exposent, sans faux semblants, leurs sentiments les plus profonds.

Troisième point. Ce texte est à la fois un roman d'aventure, d'horreur, mais aussi un roman policier ou encore, romantique. On trouve de tout dans ce récit. On tremble, on pleure, on est ému. Un texte riche et intelligent.

Dernier point à signaler, l'amitié. J'ai été très touchée par ce lien indestructible qui réunit les protagonistes. J'ai été véritablement émue. On se prend à rêver d'être parmi eux, dans leur groupe si lier dans leur quête du Bien. J'ai eu la larme à l'oeil quand je les voyais se serrer les coudes face à l'adversité. Une très belle leçon d'amitié et de courage que je ne suis pas prête d'oublier.

Vous aurez compris que j'ai été conquise par ce roman si riche, beau malgré sa violence et poétique bien que narrant une histoire d'horreur. J'aurai, cependant, aimé avoir plus de détails sur le passé du comte Dracula. Qui est-il? Pourquoi est-il devenu en non-vivant? Toutes ces interrogations me poussent à faire des recherches sur cette légende fascinante.
Un texte à dévorer ... jusqu'à la dernière goutte de sang.


L'avis de Sylvie ...

" J'avais peur d'ouvrir les yeux et continuais à l'observer à travers mes cils. Elle se mit à genoux et se pencha sur moi, m'entoura d'un regard d'envie. De tout son corps émanait une volupté qui me semblait en même temps excitante et répugnante. Quand elle se pencha davantage, je pus voir qu'elle se léchait les lèvres, comme un animal, à tel point qu'à la lueur de la lune je discernai nettement la salive qui lui brillait sur les lèvres et les dents. Lente, elle êncha davantage la tête, ses lèvres effleurèrent les miennes puis glissèrent le long de mon menton et parurent se diriger vers ma gorge. Elle observa un temps d'arrêt, et j'entendis l'horrible son de sa langue qui se léchait dents et lèvres."

(Dracula, Pocket, 2002, P61)


(Source image : bebedoudoune.centerblog. Dracula de Coppola)

11 commentaires:

La liseuse a dit…

Je sais ce qu'il me reste à faire après avoir lu ton avis. Je pense le lire pour le défi du blog-au-trésor 2009. Je l'ai vu à plusieurs reprises.

sandrounette a dit…

Même si ton témoignage est plus qu'extra sur ce roman, je ne pourrai jamais le lire! J'aurai beaucoup trop peur!!! Brrrrr ^^

Isil a dit…

C'est en effet un excellent roman et tu en parles très bien. Maintenant, il faut lire Carmilla de Le Fanu, écrit quelques années avant.

Alwenn a dit…

Il FAUT que je le lise ! Depuis le temps que je me dis qu'il faudrait que je m'y mette. Moi qui aime les histoires de vampires, en plus... quelle honte de passer à côté du Livre... Pareil que La liseuse, il va finir dans mon choix pour le défi blog-o-trésors !

Romanza a dit…

La liseuse : N'hésite pas une seconde!

Sandrounette : Je te conseille tout de même de le lire, car la peur ne prend pas tout le roman. C'est un livre bien plus riche que ça!

Isil : Je ne connais pas! Je vais me renseigner!

Alwenn : Précipite-toi vite!

Tiphanya a dit…

Il est dans ma Pal depuis un petit bout de temps. J'aime bien les histoires de vampires, je voulais donc en savoir plus sur LE roman du genre.
Et grâce à toi, j'ai maintenant vraiment envie de m'y plonger et non simplement par curiosité intellectuelle. Par contre, ayant facilement peur, je vais peut-être attendre que les jours s'allongent...

Karine :) a dit…

J'ai aussi été agréablement surprise par Dracula, je ne m'attendais pas du tout à ça. L'atmosphère est tout simplement géniale... et effrayante!

Romanza a dit…

Tiphanya : Vas-y fonce!

Karine : Tout à fait d'accord!

Praline a dit…

J'ai adoré ce roman. Ca fait du bien un petit retour aux sources en ces temps d'Edwardisation ;)

Matilda a dit…

J'avais tellement aimé le passage dans le château, les trois vampirettes et les peur de Harker que la suite m'a un peu déçu. Cependant j'ai moi aussi été surprise par le ton du livre et je suis heureuse de l'avoir découvert. Cependant dans le style je préfère Carmilla de Sheridan le Fanu, l'as-tu lu ? Sinon je te conseille fortement de te jeter dessus.

Calliope a dit…

Ahhh, l'un de mes livres favoris !!! Que dire de plus hormis que je suis totalement d'accord avec ton billet ? Ce roman est passionnant du début à la fin !
Il faudrait que je voie l'adaptation de Coppola d'ailleurs...