mercredi 5 octobre 2011

" Monsieur Dickens est mort? Et le père Noël, est-ce qu'il va mourir aussi? "

Charles Dickens
Marie-Aude Murail

Belles vies, L'école des loisirs, 2005.

Marche, petit Charles. Marche dans les rues de Londres puantes et enfumées, faufile-toi entre les rats. Marche jusqu'à la fabrique de cirage où tu colles des étiquettes dix heures par jour, puis marche vers la prison pour dettes rendre visite à ton père et marche encore à la nuit tombée, rentre seul dans ta chambre. Galope, Charles. Galope en rêve et en imagination. Invente-toi une autre vie, théâtre, aventures, passions, demeures luxueuses... Cours Dickens. Deviens reporter, dénonce les injustices. Cours vers la gloire que tu mérites par ta verve et ton cœur. Cours à travers le monde, de Paris à New York, lis tes romans à voix haute devant un public abasourdi, et cours écrire le suivant que des centaines de milliers attendent semaine après semaine. Cours si vite, si bine, si loin que la mort même ne pusse t'atteindre, et vis éternellement, Charles Dickens, à travers tes romans et dans cette biographie écrite par celle qui t'a élu, un jour de ses dix-sept ans, son " père céleste ", et qui te ressemble tant.

J'ai dévoré ce tout petit bijou ...
Je connaissais déjà Marie-Aude Murail grâce à son sublime Miss Charity et je désirais lire un autre de ses romans. Je me suis laissée séduire par cette biographie de Dickens car JE VEUX connaître davantage ce grand auteur qui m'intimide tant. Après avoir lu Oliver Twist, Un chant de Noël et Un conte de deux villes, Dickens prend de plus en plus de place dans mon petit coeur tout mou. Je compte me lancer dans très très peu de temps dans Les grandes espérances et j'ai tout petit peu peur. Pour me conforter dans mon idée de me lancer dans ce monument, j'ai donc décidé d'en apprendre plus sur Dickens et également de lire les mots d'une personne amoureuse de cet auteur. Je ne me suis pas trompée en ouvrant la biographie de Marie-Aude Murail. Elle aime Charles Dickens et elle le crie.
Ce texte est une toute petite biographie, qui va à l'essentiel et qui est, je pense, une très bonne première approche. Idéale pour une personne voulant se donner le dernier coup de pied aux fesses avant d'ouvrir un texte de Dickens, mais également pour les inconditionnels qui vont pouvoir entendre parler de leur auteur chouchou avec passion.
Je ne connaissais absolument rien de Charles Dickens donc autant dire que j'ai appris beaucoup en lisant ce petit texte. Je ne savais pas qu'il avait connu à ce point le succès de son vivant. J'ai adoré les pages parlant des lecteurs accro à Dickens, attendant avec impatience chaque nouvelle publication, pleurant sur certaines pages, riant sur d'autres. Les lectures publiques de l'auteur m'ont ravie. J'imaginais ce grand homme, parfait conteur, tenir en haleine toute une assemblée. Marie-Aude Murail a un talent fou pour faire apparaître devant nos yeux Monsieur Dickens. J'ai une envie terrible de lire tous les romans cités dans le livre (surtout La maison d'Apre Vent).
Je crois que le défaut principal de cette biographie est qu'elle est trop courte. J'ai aimé la plume de Marie-Aude Murail, j'ai aimé son cri d'amour, sa passion, j'ai aimé en apprendre plus sur Dickens, découvrir des extraits de ses oeuvres, ... et j'en aurai aimé plus.
Un livre à lire vite!

"De même, alors qu'il vieillit à vue d'oeil, il suffit d'un enfant pour lui faire retrouver son propre coeur d'enfant. Ainsi, cette petite fille qui s'approche de lui :

- C'est vous, monsieur Dickens ? Oh, j'aime tant vos livres ! Mais bien sûr, je passe les parties ennuyeuses, pas les parties ennuyeuses courtes. Mais les longues !

Charles éclate de rire puis sort son calepin, l'air très soucieux :

- Bon, dites-moi un peu où se trouvent ces parties ennuyeuses ?"

(Charles Dickens, Marie-Aude Murail, L'école des loisirs, 2005)

(Le rêve de Dickens, R.W. Buss. Wikipedia.org)

5 commentaires:

Titine a dit…

J'aurais adoré assister à une lecture de Dickens ! C'était effectivement une vraie star à son époque. Il enchainait les lectures à un rythme fou, ça lui a d'ailleurs coûté sa santé.

Anonyme a dit…

bah tu sais se que je te dit titine moi sa me soule de devoir écrire un texte ou plutot recopier un texte de charles dickens donc chuttttt!

Matilda a dit…

Cette petite biographie m'a l'air très sympa et en plus j'ai lu un bouquin jeunesse (Waterloo necropolis de Mary Hooper) où l'éhroïne rencontre Dickens brièvement et ça m'a donné envie de le lire :)
Du coup hier j'ai trouvé Un conte de noël à 20 cents, et j'ai hâte de le découvrir !

Romanza a dit…

Titine : Ouais! Quand on est passionné ... on ne compte pas notre temps et notre énergie.

Matilda : Fonce! C'est un régal!

maggie a dit…

Un bon souvenir de lecture : une biographie pas conventionnelle. Dommage pas assez fouillée mais je viens d'acheter celle de Ohl pour compléter mes connaissances !