dimanche 22 mars 2009

Scéance ciné : spéciale swap saint-valentin!

N'oublie jamais

Film américain de Nick Cassavetes tiré du roman de Nicholas Sparks.

Atteinte de la maladie d'Alzheimer, Allie a tout oublié de sa vie. Chaque jour, Duke vient lui lire le récit de deux jeunes gens qui se sont passionnément aimés dans les années 40, avant que l'existence et les conventions ne les séparent. Si elle ne peut plus se souvenir, Allie peut encore ressentir, et la voix de Duke fait ressurgir le passé et une magnifique histoire d'amour. Ces mots, Allie les connaît, elle a parfois l'impression de les avoir déjà lus, de les avoir peut-être même écrits ...

Bon! C'est vrai, il faut bien l'avouer, ce film est très très très "guimauve". Beaucoup de clichés (scène d'amour passionné sous la pluie, amour impossible, départ, retour, puis re-départ, et de nouveau retour ....), des musiques à faire pleurer le coeur le plus dur de la Terre, des acteurs tout beaux et tout proprets ... Mais ... c'est un film touchant et, ma foi, j'ai bien aimé. Je remercie d'ailleurs miss Lou pour cette découverte.

Ce que j'ai aimé, c'est surtout cet amour de la vie qui se dégagent de ce film mais aussi l'amour de ces petites choses qui parfois peuvent sembler insignifiantes, mais qui ont une importance majeure. Il y a une scène très explicite où l'on voit Allie, prise entre l'amour de deux hommes, dire à l'un des deux : "Je peignais avant ... J'adorais ça" et l'homme répond "Ah! Je l'ignorais!". C'est important que la personne que l'on aime nous connaisse, sache qui l'on est et ce que l'on aime. On comprend Allie qui essaie de savoir avec lequel des deux hommes elle sera le plus elle-même.

C'est Noah qui représente le plus cet amour de la vie présent tout au long du film. C'est un jeune homme passionné, amoureux des instants simples, qui aime la liberté et la simplicité. Je rêverai de vivre dans sa magnifique maison blanche aux volets bleus et de peindre dans le bel atelier qu'il a crée. Il a un regard sur la vie et sur l'amour vraiment magnifique, pur, rêveur, mais non naïf ou ignorant. Il dit lui même qu'Allie est une "emmerdeuse" et lui, un "connard", qu'ils se prendront la tête très souvent, mais que c'est ça la vie et qu'il préfére passer son existence à être lui-même, heureux et libre, plutôt qu'en sécurité, sans prises de bec avec quelqu'un qui ne le connaît pas et qui ne le comprend pas.

Quant aux scènes de lectures entre Allie et Duke, elles sont un peu trop rares à mon goût (mon côté littéraire en réclamait plus ...). Mais les dernières scènes entre eux deux sont tout simplement bouleversantes.

Bref! Bien que ce film soit indéniablement une histoire à l'eau de rose, je l'ai trouvé vraie et sincére. Pour moi, ce sont deux grandes qualités qui eclipsent les trop nombreux clichés et autres miévreries. Un beau film à découvrir!


(Sources images : cinemapassion.com ; premier.fr ; weekinrewind.com)

5 commentaires:

Jules a dit…

Un de mes films préférés! Mais je préfère le titre québécois: Les pages de notre amour... plus romantique!

Lou a dit…

Oh là là désolée pour le trop plein de guimauve ! Je suis contente de voir que tu n'as pas détesté malgré tout ! :)
Bises

Romanza a dit…

Jules : C'est vrai! tu as raison!

Lou : Oh! Mais voyons il n'y a pas de quoi! Je te jure que j'ai vraiment passé un magnifique moment et je n'ai absolument pas détesté ... Je te jure!
Merci encore en tout cas de cette découverte!

Lou a dit…

:)
J'avoue que j'hésitais pour le film (bon et même les livres) vu que tu avais lu ou vu beaucoup de titres auxquels je pensais a priori ^^

Karine :) a dit…

J'ai teeeeeeellement pleuré dans ce film-là, c'est fou!!! Mais j'ai aimé aussi!!