vendredi 2 mai 2008

"Je pense en avoir assez dit."

Agnes Grey
Anne Brontë


L’imaginaire Gallimard, 2001.



Agnes Grey est née dans la famille heureuse d’un pasteur. Choyée et protégée, elle provoque l’étonnement des êtres qu’elle aime en devenant gouvernante. Sa première place est un enfer. Les enfants lui font vivre l’horreur. Mais elle se bat …

Certes, Anne n’a pas le talent de Charlotte, ni celui d’Emily, et pourtant j’ai adoré cette histoire.
Assez proche de Jane Eyre, Agnes est elle aussi une fille simple et sans beauté qui devient gouvernante, ce récit m’a émue par son naturel, sa plume délicate et prenante.
Il manque, c’est vrai, le côté romantique mystique et fantastique de ses deux sœurs, mais ce texte a quelque chose de particulier qui envoûte autant que Jane Eyre et Les hauts de Hurle Vent.
Je me suis beaucoup attachée à Miss Grey, jeune femme déterminée (tout comme Anne Brontë en voyant comment elle mène sa plume). Son histoire est simple, il ne se passe pas grand-chose et pourtant, elle nous prend par la main et nous embarque littéralement dans son univers.
Les autres personnages sont tout aussi sublimes. J’ai détesté Miss Murray durant tout le roman pour ensuite la prendre en pitié et verser une petite larme sur ce qu’elle est devenue.
Des scènes inoubliables et romantiques à souhait jalonnent le texte. Mon cœur se serrait durant certaines parties du roman et les paysages anglais, surtout les derniers dans la ville de A***, m’ont bouleversée.

Un livre à lire … La petite dernière des sœurs Brontë à découvrir

« Miss Grey était une étrange créature ; jamais elle ne flattait et elle était loin de leur faire assez de compliments ; mais, quand elle parlait d'elles ou de quoi que ce fût qui les concernât en termes élogieux, elles pouvaient avoir la certitude que sa bonne opinion était sincère.Elle se montrait dans l'ensemble très prévenante, discrète et pacifique, mais certaines choses la mettaient hors d'elle ; certes, cela ne les gênait guère, mais pourtant mieux valait ne pas la désaccorder puisque, lorsqu'elle était de bonne humeur, elle leur parlait, était fort agréable et pouvait parfois se montrer extrêmement drôle, à sa manière, qui était bien différente de celle de Mère, mais faisait toutefois très bien l'affaire pour changer. Elle avait des opinions arrêtées sur tout, auxquelles elle restait farouchement attachée... Des opinions souvent rebutantes, puisqu'elle pensait toujours en termes de bien et de mal et avait une curieuse révérence pour ce qui touchait à la religion et un penchant incompréhensible pour les honnêtes gens. »

(Agnes Grey, imaginaire Gallimard, p 110)



(Source image : chrise2k4w7.tripod.com (Les soeurs Brontë)

11 commentaires:

florinette a dit…

Tiens, je pense que celui-ci me plairait bien...
Bon week-end ensoleillé Romanza, bises !

Romanza a dit…

Je te le conseille vivement belle Florinette ...

Passe un bon week-end toi aussi!;)

Aelys a dit…

Je vais me laisser tenter ! Merci !

Charlie Bobine a dit…

Joelle l'avait trouvé pour moi d'occasion et, malheureusement, son colis n'est jamais arrivé à destination. :(

Je ne désespère pas, un jour je mettrai la main dessus et je le lirai!

Romanza a dit…

Aelys : Vas-y fonce!!

Charlie bobine : Dommage cette mésaventure de colis ... Ggrr!
J'espère qu'un jour tu croiseras son chemin ...

Aileean a dit…

Une histoire simple, c'est sûr, mais on retrouve bien la touche Brontë. J'ai aussi beaucoup aimé...comme ceux de ses soeurs qui entrent dans mon cercle d'écrivain(e)s préférées.

Karine a dit…

Je crois que j'aimerais bien moi aussi. Un jour, je mettrai la main dessus!!

Romanza a dit…

AILEEAN: C'est vrai que les soeurs Brontë ont une écriture fascinante. Mon préféré reste "Jane Eyre". J'adore cette héroine, j'adore cette histoire ... J'en suis vraiment tombée amoureuse!

KARINE: Un jour, tu l'auras ... ;)

Lou a dit…

Je viens d'en parler et c'est vrai que mon préféré reste "Jane Eyre", mais je l'ai lu il y a si longtemps que je devrai de toute facon le relire ! ... enfin il y a pire ;)

Matilda a dit…

Je ne suis pas d'accord quand tu dis que Anne n'a pas le talent de ses soeurs. En lisant ce roman je suis tombée des nue, comment un tel talent, une telle fraicheur, une telle beauté pouvait nous être présenté comme une simple autofiction de la moins célèbre des soeurs ... hérésie que cela ! J'ai aimé ce roman encore plus que Jane Eyre ou les Hauts de Hurlevents, et ça ne s'est pas calmé avec La châtelaine de Wildfell Hall.
Bref je défie quiconque de dire qu'elle a moins de talent, il ne faut pas oublier que le coup de la gouvernante sans beauté qui trouve l'amour c'est Anne qui l'a lancé et pas Charlotte comme on le pense souvent.

Romanza a dit…

Matilda : Hihi! Ton enthousiasme fait plaisir à voir!
Bien sûr qu' "Agnes Grey" est un grand roman et je l'ai adoré. Mais le côté fantastique, romantico-gothique (Heathcliff apparaissant au milieu de la nuit, une femme folle enfermée dans un château, ...) d'Emily et Charlotte, ce côté que j'aime tant, m'a manquée. Mais ce n'est pas pour cela qu'Anne écrit moins bien. De toute manière, j'aime les trois soeurs avec leurs différences.