lundi 3 mai 2010

Ces amants de papier

La grand-mère de Jade
Frédérique Deghelt

Edition France Loisirs, 2009.
Pour éviter à sa grand-mère, Mamoune, un placement en maison de retraite, Jade "l'enlève" et l'installe dans son appartement parisien. Commence alors pour l'octogénaire savoyarde et la jeune journaliste le début d'une cohabitation fragile. Au fil des conversations retraçant leurs parcours si différents, ce lien se fera de plus en plus fort. Un jour, Jade découvre au hasard d'une confidence que Mamoune est une lectrice passionnée qui n'en a jamais rien dit parce que "lire était synonyme d'oisiveté et de fainéantise". Cette révélation rapproche d'autant plus les deux femmes que Jade a écrit un manuscrit jusqu'à présent refusé par les maisons d'éditions. Qu'à cela ne tienne! Mamoune va lire le roman de sa petite-fille et la convaincre de retravailler son texte. Jusqu'au jour où ...

Je dois admettre que je ressors un poil déçue de ma lecture. Certes, c'est une histoire réellement touchante. C'est un roman agréable, facile à lire, un roman qui vide la tête (après L'éducation sentimentale, j'en avais besoin). Je n'ai pas envie de critiquer ce roman car il est sincère, tendre, poétique et mérite que l'on s'y intéresse. Mais, je n'ai pas réussi à embarquer totalement. Le style ne m'a pas accrochée. Une plume est parfois trop pauvre, enfermée dans sa simplicité.
L'histoire tourne également un peu en rond. Beaucoup de répétitions dans ce roman, c'est quelques fois assez lourd. Et puis, je m'attendais à plus de pages sur l'amour de la littérature. J'aurai aimé que l'intrigue soit uniquement centrée sur le secret de Mamoune. Je trouve l'idée de départ magnifique : une vieille femme avouant avoir eu toute sa vie des amants ... des amants de papier. C'est cet argument qui m'a poussée à acheter le roman. Au final, on s'y attarde peu. J'aurai aimé suivre la vie de Mamoune et uniquement la sienne. Sa vie dans la montagne (ces images sont réellement belles), son mariage, sa découverte des mots, sa façon de le cacher, etc ... Je suis frustrée finalement. J'ai, certes, apprécié Jade, mais c'est un personnage connu, déjà vu, déjà lu. Mamoune, elle, est exceptionnelle et méritait d'être LE personnage du roman. Pour moi, Frédérique Deghelt a eu une idée magnifique de départ, mais s'est ensuite trompée de voie. Comme j'aurai aimé suivre davantage Mamoune dans la bibliothèque de son ami Henri, être près d'elle lors de ses escapades livresques! J'ai dans la tête le roman que j'aurai voulu lire. J'ai tellement aimé les pages sur la découverte de la littérature par Mamoune, sur le plaisir de lire, le plongeon dans un roman passionnant, l'importance que ça a dans la vie, que j'ai été frustrée de ne pas en avoir davantage.
Un roman attachant nous offrant de belles pages sur l'amour des livres mais qui pour moi reste trop pauvre, pas assez fouillé. L'hymne à la littérature fut pour moi trop faible. J'en demandais plus!
...
" Petite, j'aimais bien lire, mais j'aidais mes parents à la ferme, d'autant que ma mère était toujours réclamée par une femme ou une autre pour un accouchement. Et chez moi il n'y avait pas de livres. Un jour, j'étais alors enceinte de mon quatrième enfant, la femme du notaire dont j'avais gardé la petite quitta le village pour la ville. Bénie soit cette femme qui m'a apporté tout un carton de livres qu'elle ne pouvait emporter. Il y avait dans ces ouvrages la comtesse de Ségur, Jack London, Victor Hugo, Colette, Jules Verne, Edmond Rostand et même des classiques du théâtre comme Molière ou Racine. J'ai voulu tout d'abord retrouver les histoires de Jules Verne que nous lisait mon grand-oncle. Puis j'ai glissé un oeil dans Les misérables puis dans tout le reste et j'ai pris l'habitude de lire chaque jour quelques pages, toujours plus de pages. Quelle merveilleuse découverte! De semaines en semaines, le coeur battant j'ouvrais des livres. "
(La grand-mère de Jade, France Loisirs, 2009, p41)
(Source image : Emile Bernard 1887. museum.oglethorpe.edu)

2 commentaires:

Matilda a dit…

Le résumé me donne très envie, l'histoire de la grand-mère semble très intéressante. Mais si ce n'est pas centrée là-dessus ... d'autant que j'ai dans les 326 livres dans ma PAL alors plus personne n'entre !

Romanza a dit…

Matilda : Effectivement ... ça fait beaucoup! ;)