mardi 27 novembre 2007

De l'utilité des comptines

Les dix petits nègres
Agatha Christie


Hachette jeunesse, 2007.



Il se passe quelque chose d'anormal. Les dix personnes conviées sur l'île du Nègre en ont la certitude. Pourquoi leur hôte est-il absent ? Soudain, une voix s'élève, accusant d'un crime chaqueinvité. Commence alors une ronde mortelle, rythmée par les couplets d'une étrange comptine...

Oh! Quel machiavélisme madame Christie ... J'ai vraiment adoré. Quel bonheur de se plonger dans un roman de cette grande dame anglaise. C'est court, passionnant, simple, intelligent. C'est tout simplement un superbe moment.
J'aime cette ambiance de l'ancienne Angleterre, huis clos inquiétants et personnages au passé trouble. Au lieu de nous faire peur avec des meurtres sadiques et sanguinolants au possible comme dans les thrillers d'aujourd'hui, notre grande dame du crime mise sur la vie antérieure des protagonistes, sur les méthodes, les mobiles, la mise en scène, l'ambiance étrange et c'est vraiment mieux selon moi.
Un roman qui m'a captivée du début à la fin. L'écriture est toujours aussi parfaite et l'énigme autant introuvable. J'ai adoré ce jeu avec la comptine. Terrifiant!
J'ai mis très longtemps avant de commencer l'oeuvre d'Agatha Christie, mais mon attente est largement récompensée.

"Elle frissonna au souvenir de la face convulsée d'Anthony Marston.Comme elle passait devant la cheminée, elle regarda les vers de Milton encadrés de métal chromé : "Dix petits Nègres s'en allèrent dîner. L'un d'eux s'étrangla et il n'en resta plus que neuf." En elle-même, elle se dit : "C'est épouvantable! Exactement ce qui s'est passé ce soir !" Pourquoi Anthony Marston s'était-il suicidé? Véra n'avait nulle intention d'attenter à ses jours. Elle repoussait de tout son être l'idée de sa mort... mourir... C'était bon pour les autres."

(Dix petits nègres, Livre de poche, p 96)


(Source de l'image : abcmaths.free.fr)

4 commentaires:

Anjelica a dit…

Je l'ai lu il y a bien longtemps lors de ma période Agatha et je crois me rappeller que ce fut mon préféré :)

Romanza a dit…

C'est vrai qu'il est génial! Quelle imagination! C'est fou!

Je préfére, par contre, "Le crime de l'orient express"!

Nicolas a dit…

Grand classique du polar. Je l'ai lu il y a bien longtemps, mais il m'a vraiment marqué, au même titre que Le chien des Baskerville, de Conan Doyle. La construction est parfaite: indispensable.

Manon S.R a dit…

Tout à fait d'accord, j'ai adoré ce bouquin d'Agatha Christie où vraiment chaque pièce du puzzle se met en place tout à la fin. Je n'avais pas imaginé un tel plan !