dimanche 12 juin 2011

" Nous rêvons de sculpter notre propre dragon "

L'assassin royal Tome 6
La reine solitaire
Robin Hobb


France loisirs, Piment, 2001.

Dans les montagnes, Fitz, la reine Kettricken, le fou, Astérie la ménestrelle et la mystérieuse Caudron, poursuivis par le clan de Royal, cherchent désespérément Vérité. Est-il encore vivant? La contrée, habitée par d'étranges présences, est de plus en plus difficile à pénétrer. Et quelles sont ces statues gigantesques qui jalonnent leur route et paraissent vivantes?

ça y est! Je viens de tourner la dernière page de cette première partie de L'assassin royal. Je suis sur un nuage. Encore imprégnée d'Art et de Vif. Je suis encore auprès de Fitz rédigeant ses mémoires.
Quelle aventure! Que d'émotions! Je suis bouleversée par ce que je viens de vivre. Robin Hobb m'a emmenée dans un fabuleux voyage. Ces six tomes sont parfaits, rien n'est à changer. Il y a tout ce qu'il faut quand il faut et où il faut.
Ce sixième volume est, tout comme les autres, incroyable d'imagination, de poésie, de sensibilité, d'inventivité. La quête de Fitz et ses amis est devenue la mienne. J'ai vécu leurs doutes, leurs espoirs, leurs craintes comme s'il s'agissait des miens. Kettricken m'a émue, le fou m'a fait autant rire (qu'il est drôle, c'est dingue!) que parfois pleurer, Astérie est remontée dans mon estime et est devenue mon amie, Caudron m'a intriguée et Vérité, éblouie.
Une magnifique fin, à la fois grandiose et simple. Fitz est un héros parfait, profondément humain, possédant ses faiblesses et ses forces. La scène où il voit pour la dernière fois Molly et Burrich est tout simplement splendide. J'en ai eu le coeur retourné. Quelle noblesse dans sa décision!
Je suis heureuse de savoir que la série se poursuit. J'essaie d'imaginer ce qui se passera. Qui viendra déranger Fitz dans sa chaumière et sa nouvelle vie paisible? Pour quel motif? Reverra t-il Burrich, Molly, le fou et tous les autres? Même si je préfère faire une pause et ne pas poursuivre l'aventure tout de suite, je dois avouer avoir hâte de connaître les nouvelles aventures de Fitz. Pour le moment, je le laisse un peu tranquille, au calme (il l'a bien mérité quand même). Je reviendrai le chercher pour d'autres péripéties passionnantes dans quelques temps.

Une première partie qui se lit toute seule, passionnante, magnifique d'imagination et totalement addictive ... même si, comme moi, on n'est pas à la base une férue de fantasy.
A lire d'urgence!

"Évoquer ma propre mort me paraissait porteur de malchance, aussi ajoutai-je : "Naturellement, nous savons l'un comme l'autre que je survivrai. C'est prédit, non ?"

Il m'adressa un regard étrange. "Par qui ?".
Mon coeur se serra. " Par un quelconque Prophète blanc, du moins je l'espérais", marmonnai-je ; je m'aperçus que jamais je ne m'étais enquis auprès du fou d'une prédiction concernant ma survie. Tout le monde ne s'en sort pas indemne même quand on est victorieux. Je m'armai de courage. "Est-il prédit que le Catalyseur survivra ?"

(La reine solitaire, Robin Hobb, Piment, 2001)

(Source image : Amazon.fr. Rognage de la couverture de l'édition J'ai lu)

2 commentaires:

Aileean a dit…

Ces premiers tomes sont un délice de lecture. On en sort chamboulé. Il m'est arrivé de regarder le monde autrement, me demandant si le vif était possible...

Matilda a dit…

C'était adorable de suivre ta lecture de la première partie :)
Tu sais que tu pourras intercaler dans ta lecture du deuxième celle de la série des Aventuriers de la mer dans lequel tu retrouveras le fou et des perso qui interviendront dans la suite ?
En tout cas je te le conseille, tout comme le tout petit livre Retour au pays qui raconte la genèse du Désert des pluies et qui te le fait découvrir avec Les aventuriers de la mer !