mardi 6 avril 2010

Pas la peine de me persuader .... Je suis déjà conquise!

Persuasion
Jane Austen
(Défi Matilda's contest)

10/18, 1996.

Sous le vernis d'un genre, chacune des phrases de Jane Austen attaque les conventions, traque les ridicules, et finit avec une grâce exquise par pulvériser la morale bourgeoise, sans avoir l'air d'y toucher. Les héroïnes de Jane Austen lui ressemblent, elles aiment les potins mais détestent bavardages, grossièreté et vulgarité. La pudeur, le tact, la discrétion, l'humour sont les seules convenances qu'elles reconnaissent... Et si Jane Austen mène les jeunes filles au mariage, c'est fortes d'une telle indépendance qu'il faut souhaiter au mari d'être à la hauteur ! A lire yeux baissés et genoux serrés pour goûter en secret le délicieux plaisir de la transgression des interdits.

Anne Elliot, jeune femme de 27 ans, est la cadette d'une famille de trois filles. Discrète, douce, intelligente, elle est tombée amoureuse de Frederick Wentworth lorsqu'elle avait 19 ans. L'amour est partagé. Écoutant Lady Russell qu'elle considère comme sa mère, malheureusement décédée, Anne rompt ses fiançailles avec Wentworth. Ce simple marin sans fortune le rend inintéressant aux yeux de ses proches. Wentworth se retire désespéré. Anne vit durant 8 ans dans le regret et le souvenir de cet amour abandonné, quand un jour, Wentworth réapparaît dans sa vie.

Dès les premières lignes, ce fut un véritable enchantement. La magie opère à chaque fois. J'ouvre Jane Austen et quelque soit le moment, je plonge littéralement dans son univers. J'ai dégusté chaque phrase, chaque ligne de ce roman émouvant, magnifique et palpitant. Oui palpitant! C'est tout simplement impossible de s'ennuyer en lisant Jane Austen. Il se passe quelque chose d'indescriptible lorsque je lis les mots de cet auteur. Je suis dans son monde, je vois les personnages, je les entends, parle avec eux, je suis dans un salon anglais, je marche dans les landes anglaises, je suis DANS le monde de Jane Austen ... physiquement ... entièrement. Je suis devenue Anne Elliot durant 300 pages. Cette jeune femme douce, cultivée, sensible est très attachante. Chaque héroïne de Jane Austen a ses traits de caractère bien précis. On ne retrouve jamais le même personnage. Ce qui les rend d'autant plus réelles, palpables. Elles font parties de nous. Comme j'ai souffert pour Anne. J'ai ressenti toutes ses blessures : la morsure de la jalousie, le regret, la peur de revoir celui qu'on aime, la honte de soi. Les passages qui m'ont serrée le cœur sont ceux où Anne est ignorée de sa famille et parfois de ses amis. On ne fait pas attention à elle, la traite comme une quantité négligeable : "Elle fit un effort et dit, comme ils s'engageaient en ordre dans un nouveau sentier : "N'est-ce pas là un des chemins qui mènent à Winthrop?" Mais personne n'entendit, ou, tout au moins, personne ne lui répondit. " (p102).

Son histoire avec le si charmant capitaine Frederick Wentworth est magnifique. J'étais, tout comme Anne, dans l'attente d'un regard, d'un geste, d'un signe. Et puis, cette si belle scène de la lettre. Aaahh!!! Quel romantisme! Leur relation est parfaitement travaillée. Ce jeu des regards, cette compréhension mutuelle, cette confiance aveugle, tout est traité à merveille. Anne connaît Frederick comme personne. Elle analyse chacun de ses gestes, de ses paroles, de ses allusions.

Persuasion est un roman moins satirique qu'Orgueil et préjugés, moins drôle que Northanger Abbey. Il est davantage mélancolique et doux. On voit à travers les lignes, la Jane Austen malade et en fin de vie qui rédigea ce roman.

Un livre magnifique. Un coup de cœur. Un bijou.

Il ne me reste plus que Mansfield park et Emma à lire sans compter Juvelinia, The Watsons et Sandition. Je suis heureuse de voir que plusieurs heures de lecture enchanteresses m'attendent, mais j'appréhende également le moment où j'aurai tout lu.

La confirmation d'une passion grandissante, un amour et un respect profond pour cette grande dame de la littérature, pour son univers unique qui vient me chercher là, au cœur, mais aussi aux tripes. Une histoire d'amour ... non ... plus que ça!

Les avis de Lilly, Cuné, Pimpi, ....

" Bientôt, pourtant, elle commença à se raisonner et à tâcher de modérer ses sentiments. Huit ans, presque huit ans s'étaient passsés, depuis que tout avait été abandonné. Quelle absurdité de se remettre dans une agitation qu'un tel intervalle avait reléguée dans le lointain et le vague ! Que ne pouvait faire un intervalle de huit ant ? Evénements, de toutes sortes, changements, éloignements, départs.. tout, il devait tout comprendre ; et l'oubli du passé... si naturel, si certain aussi ! Il contenait à peu près le tiers de sa vie."

(Persuasion
, Austen, 10/18, 1996, p73)


(Source image : mollands.net : Illustration Persuasion Chapter XI)

10 commentaires:

Romanza a dit…

A cause d'une fausse manip' les commentaires que trois bloggeuses adorables m'avaient laissée ont disparus ..... Un grand pardon!!!!! Je ferai 4 Pater et 5 Ave ... Promis!!!

Restling a dit…

Hihi c'est bien ce que je me disais : mais où est mon commentaire ? :-)
En gros, je crois que je disais que Jane Austen, c'était toujours génial non ?
Pour la pénitence, ça ira avec les 4 Pater et les 5 Ave... ;-)

Matilda a dit…

C'est le seul avec Mansfield Park (et les œuvres de jeunesses + inachevés) que je n'ai pas lu ... mais pour le moment ça ne me tente pas trop, mais je suis rassurée de voir un avis si positif !

Titine a dit…

Il faut que je relises "Persuasion", j'en ai gardé un souvenir très longtemps. Je me souviens du moment où je me suis dit "Je n'ai plus de Jane Austen à lire", j'étais aussi malheureuse que toi. Mais je te rassure : tu pourras les relire dans quelques temps et ça sera encore plus délicieux !

Praline a dit…

Je ne le déplorerais pas pour Jane Austen pour ma part mais il est vrai que c'est terrible de terminer un auteur. Et la relecture ne rend pas la beauté de la première rencontre.

Suzanne a dit…

Un avis très ...persuasif.... Merci Romanza.

L'or des chambres a dit…

Une auteur dont je n'ai encore lue aucun roman... Mais a te lire il me semble que c'est une erreur !!! Un très beau billet comme d'habitude... Bon week end

Theoma a dit…

J'aime bcp la manière dont tu en parles. Ann est une femme qui gagne à être connue !

maggie a dit…

oui, moi aussi je suis déjà conquise ! Il m'attend sur ma PAL depuis 1 ans mais qu'est-ce que j'attends pour le lire ?????

Romanza a dit…

Restling : Merci de ta compréhension!! ;))

Matilda : Tu adoreras j'en suis certaine!

Titine : "Je n'ai plus de Jane Austen à lire" = Noooonnnn!!!!!!
"Mais je te rassure : tu pourras les relire dans quelques temps et ça sera encore plus délicieux" = Oufff!!!

Praline : C'est vrai!!!! Mais ça apporte d'autre chose!

Suzanne : De rien!

L'or des chambres : Une grave erreur!!!

Theoma : Oh que oui!!

Maggie : On se demande! Non mais ...