mercredi 7 janvier 2009

" Une écume que le vent emporte"

L'invitation à la valse
Rosamond Lehmann

Livre de poche, 1966.

Olivia vient de fêter ses 17 printemps. Dans quelques jours, elle fera son entrée dans le monde lors du grand bal donné par les Spencer. Elle a grande hâte. Le jour tant attendu arrive enfin et avec lui, une robe beaucoup trop rouge et mal taillée, une trop belle soeur ainée et des désillusions ...
...
Je vous annonce tout de suite la couleur : ce livre est un petit bijou et il restera bien longtemps un magnifique coup de coeur.
Ce roman s'ouvre sur une délicieuse sérénité. Une petite maison dans un vieux village anglais. Décors, paysages, habitations, odeurs, couleurs. Une entrée poétique qui séduit immédiatement. Beaucoup de douceur, mais surtout, de naturel. Qualificatif qui m'est venue à l'esprit de nombreuses fois durant ma lecture.
Olivia est une jeune femme romantique et rêveuse. Mais pas uniquement. Elle ne rentre pas dans la catégorie "jeune écervellée ne pensant qu'aux bals". Certes, elle y pense. Certes, cela l'inquiéte et l'obséde. Mais Olivia est humaine, vraie, spontanée. Elle trouvera dans ce bal bien plus que sa simple entrée dans le monde. Elle y verra LA vie. La vie avec ses joies, ses peines, ses sacrifices, ses illusions. La vie à l'état brut, nue et franche. En sortant de ce bal, Olivia aura grandi.
La jeune demoiselle d'avant le bal que nous découvrons dans la première partie du roman est jeune et insouciante. Elle aime beaucoup de choses. Elle aime la vie, mais sait-elle réellement pourquoi? Elle qui aime tant lire, qui aime tant courir dans son jardin, qui aime ses fleurs, ne comprendra véritablement la beauté de tout cela qu'après ce bal.
J'ai ressenti énormément d'empathie pour Olivia durant le roman. La scène du balcon avec Rollo Spencer, puis dans la bibliothèque dans les dernières pages m'ont totalement transportée. Je n'étais plus assise sur mon canapé le livre à la main. J'étais Olivia Curtis se disant que finalement, la vie vaut le coup d'être vécue. J'y ai retrouvé la passion des soeurs Brontë, l'amour de la vie de la Comtesse de Ségur et la douceur de Pearl Buck.
Un roman initiatique magnifique qui parle en 250 pages de l'humanité toute entière.
Les avis de Lilly , Fashion et Morwenna ...
...
" Dans un transport de voluptueuse angoisse, et pour la cinquième fois, Olivia lisait David Copperfield. La gorge lui faisait mal. Elle reniflait très fort. Sa mère si belle, si enfantine, il l'avait perdue; elle gisait avec son bébé mort dans ses bras. Peggotty avait transmis à David son dernier message. Et maintenant il était seul au monde, coeur brisé, abandonné, incompris, seul? non, bien pis que cela - pris dans la griffe inexorable des démons. Oh! Ces Murdstone, ces Murdstone ... Horribles souffrances! Et plus cruelles encore par la suite! Peggotty, son dernier, appui, allait lui être arrachée ... Des larmes brûlantes tombaient goutte à goutte sur le jumper d'Olivia, sur son livre. Son nez gonflait. Assez, assez, pas plus loin! Mais il fallait aller plus loin. Il fallait continuer. Elle continua. "
(L'invitation à la valse, Livbre de poche, 1966, p87)


(Source image : allposters.com)

7 commentaires:

Suzanne a dit…

Comme avouer dans un autre petit mot, c'est noté deux fois plus qu'une. Merci de cette belle suggestion.

keisha a dit…

J'ai failli l'acheter en "deuxième main". Tu me donnes envie d'aller le chercher !

Lilly a dit…

J'avais adoré moi aussi ! Il y a une suite d'ailleurs : Intemperries. Mais je ne l'ai pas encore lue..

fashion a dit…

Comme Lilly, je n'ai pas encore lu la suite...

Lamousmé a dit…

ralalalala les rosamund lehmann tout comme les elisabeth goudge je les "traquent" en vielle collection de poche tellement je les adore!!!! ;o)

Romanza a dit…

Suzanne : De rien!

Keisha : Oui! Fonce!

Lilly : Je ne sais pas si je lirai la suite! La Olivia de 17 ans m'a tellement marquée que je ne suis pas sûre de vouloir la retrouver plus vieille! Hum ... Mais ceci dit, cette suite m'intrigue!

Fashion : Peut-être un jour!

Lamousmé : Oui! Il y a des auteurs comme ça que l'on traque dans les brocantes ... J'adore!

Karine :) a dit…

Ca donne teeeeellement envie!!! Et en plus, il est dispo pour commander! Je veux ça!!! C'Est tout à fait le genre d'histoire que j'adore!